Mot de notre Évêque

Saint-Hyacinthe, le 3 avril 2017

Message de Pâques

 
Durant le Carême qui se termine, nous avons médité les rencontres extraordinaires que Jésus a vécues avec la Samaritaine, avec l’aveugle-né, avec Marthe et Marie dont la foi est ébranlée par la mort de leur frère Lazare.
 
L’évangile nous montre que rencontrer le Seigneur, c’est d’abord être rencontré par lui. Mais comment cela est-il possible aujourd’hui?
 
Durant le pèlerinage de Carême que nous venons de vivre, un jeune travailleur de 21 ans est venu raconter comment il a vécu cette expérience. Il n’avait aucun intérêt pour la foi mais un ami l’a invité à l’accompagner dans son cheminement vers la confirmation.
 
Au point de départ, il n’avait aucun attrait pour cette démarche mais voilà qu’une rencontre sur l’importance du pardon est venu remettre en question sa tendance à vivre avec beaucoup de rancune.
 
La rencontre avec Jésus qui pardonne même à ses bourreaux l’a bouleversé. Il a décidé de s’engager pour accompagner les jeunes adultes qui cherchent une nouvelle façon de vivre la foi, aujourd’hui. 
 
Il a fait la connaissance d’un autre jeune adulte que la rencontre de Jésus a bouleversé. Comme les premiers apôtres qui allaient deux par deux, les voilà envoyés dans plusieurs communautés pour partager leur témoignage.
 
Cette expérience me fait découvrir que c’est dans et par la communion retrouvée que le Seigneur ressuscité se révèle. À Emmaüs, c’est la communauté de table, la fraction du pain qui ouvrent les yeux des disciples. C’est en l’appelant par son nom que Jésus se fait reconnaître de Marie de Magdala.
 
Nous vivons dans une société où il faut bien reconnaître que l’indifférence face à la foi est bien présente. Devant cette situation, le témoignage de Jésus nous inspire sur ce qui est à transformer dans notre Église.
 
Notre civilisation a pensé trouver dans la science le sens de la mort et de la vie mais notre expérience quotidienne nous montre bien que cette situation produit un vide spirituel.
 
Je souhaite que cette fête de Pâques soit l’occasion de rencontrer le Seigneur qui est vivant, aujourd’hui; si nous nous laissons rencontrer, il peut rendre notre cœur brûlant et ardent.
 
Joyeuses Pâques!

 

François Lapierre p.m.é. 
   Évêque de Saint-Hyacinthe