Mot de Mgr Rodembourg

Saint-Hyacinthe, le 11 décembre 2017

« Bienheureux l’homme qui soutient son prochain selon sa fragilité autant qu’il voudrait être soutenu par lui s’il était dans un cas semblable » (Adm XVIII, 1). Cette admonition de saint François d’Assise met l’accent sur l’importance de la relation, de l’écoute, du service fraternel et de la rencontre de l’autre. Elle me rejoint au plus intime de mon cœur. Elle me motive dans ma vie pastorale quotidienne.

Dans sa lettre aux fidèles, saint François d’Assise est des plus interpellant : « Les hommes perdent en effet tout ce qu’ils abandonnent en ce siècle; ils emportent toutefois avec eux la rétribution de la charité et les aumônes qu’ils ont faites et dont ils recevront du Seigneur la récompense et la digne rémunération » (2LFid, 31).

Alors que souvent dans la vie nous amassons bien des affaires, pour le grand voyage que nous vivrons un jour nous n’emporterons aucun bagage! Ce que nous emporterons, ce ne seront que la tendresse et l’amour que nous aurons vécus concrètement tout au long de notre vie quotidienne. Jésus par sa vie nous convie à la révolution de la tendresse.

Au printemps dernier, dans le cadre de leur visite Ad Limina à Rome, les évêques du Québec ont présenté au pape François un rapport lucide sur la situation actuelle de l’Église d’ici.  Ces dernières décennies, nous passons d’une Église dite de chrétienté à une Église servante et pauvre, à une Église de disciples-missionnaires.

Comme nos ancêtres dans la foi, nous avançons vers l’inconnu. Nous marchons comme eux enracinés dans le roc de l’Évangile. Résistons aux tentations de retours en arrière, au pessimisme ou à l’immobilisme. Ne doutons ni de notre foi ni de notre espérance!  Avançons ensemble avec audace cherchant, sans relâche, le désir de Dieu pour nos communautés chrétiennes, nos régions pastorales et notre vie diocésaine.

Les diverses activités sociales et familiales ainsi que les célébrations festives de Noël et du Nouvel An nous donnent l’opportunité d’accueillir le Seigneur qui vient nous visiter dans notre aujourd’hui tant dans nos pauvretés personnelles que sociétales. Dieu désire ouvrir et dilater nos cœurs. Il aime nous surprendre et nous étonner chaque jour avec ses nouveautés!

Laissons-nous toucher et transformer durablement par sa tendresse et par son amour au plus intime de nos cœurs et de nos relations interpersonnelles! Osons découvrir la beauté d’être en chemin, ensemble, riches de nos différences.

Le temps de l’Avent tourne notre regard vers l’horizon de l’espérance fondée sur la Parole vivante et agissante de Dieu. Avec le Seigneur qui nous visite, nous guide et nous accompagne, continuons résolument notre marche vers le Royaume de justice et de paix qui est là tout près de nous. Bienheureux l’homme qui soutient son prochain selon sa fragilité…

« L’Écriture dit en effet de l’homme juste : Il distribue, il donne aux pauvres; sa justice demeure à jamais. » (2 Cor 9, 9)

Bon Avent et Joyeux Noël à chacune et chacun de vous.

✠ Christian Rodembourg, m.s.a.   
      Évêque de Saint-Hyacinthe

MESSAGE DE NOÊL AU FORMAT PDF
MESSAGE DE NOÊL – VERSION COURTE