Monseigneur Fabien-Zoël Decelles

Septième éveque de Saint-Hyacinthe (1924-1942)Monseigneur Fabien-Zoël Decelles

Le septième évêque du diocèse de Saint-Hyacinthe est originaire de Saint-Damase dans le comté de Saint-Hyacinthe. Il est né le 2 mai 1870, de Fabien Decelles commerçant et de Mélina Dupont. Après ses études classiques et théologiques au Séminaire de Saint-Hyacinthe, le 4 août 1895, il reçoit l’ordination presbytérale des mains de Mgr Maxime Decelles alors évêque-coadjuteur du diocèse.

De 1895 à 1898, on le retrouve comme professeur au Séminaire de Saint-Hyacinthe. D’octobre 1898 à août 1900, il poursuit des études à l’Institut Catholique de Paris. Il revient au Séminaire de Saint-Hyacinthe où il est de nouveau professeur de 1900 à 1913. Durant son professorat, il occupe également la fonction de préfet des études, de 1901 à 1920. D’octobre 1904 à juin 1913, il est vice-supérieur. Il est alors nommé supérieur du Séminaire de Saint-Hyacinthe et y restera jusqu’au 2 mars 1920, date à laquelle il devient vicaire général du diocèse. En 1914, il est nommé chanoine titulaire de la Cathédrale de Saint-Hyacinthe et le demeure jusqu’en mai 1924.

A la suite du décès de Mgr Alexis-Xyste Bernard survenue le 17 juin 1923, il est nommé vicaire capitulaire, c’est-à-dire administrateur du diocèse jusqu’à la nomination d’un nouvel évêque. Le 14 mars 1924, il est élu évêque du diocèse de Saint-Hyacinthe. Il reçoit l’ordination épiscopale des mains du Délégué apostolique au Canada, Mgr Pietro di Maria, le 22 mai 1924 en l’église Cathédrale de Saint-Hyacinthe et prend ainsi possession de l’Église de Saint-Hyacinthe.

Mgr F. Z. Decelles connaît bien le diocèse de Saint-Hyacinthe. Il a d’abord secondé Mgr Bernard durant trois ans à titre de vicaire général et depuis la vacance du siège épiscopal, il agit à titre d’administrateur du diocèse. Dans son Mandement d’entrée, après avoir tracé un portrait florissant de l’Église de Saint-Hyacinthe avec ses soixante-treize paroisses, Mgr Decelles y dénonce les maux qu’il veut combattre car il y voit une menace à la fois pour le bien spirituel de ses fidèles diocésains et pour l’Église. Il s’agit de l’injustice, de l’ivrognerie et tout ce qui va à l’encontre des bonnes moeurs. Pour contrer ces abus et ces désordres, il fait appel aux mouvements spirituels, en particulier le Tiers ordre franciscain qu’il voudrait voir se répandre dans toutes les paroisses du diocèse afin d’y soutenir la vie spirituelle et les bonnes moeurs. C’est également sous l’épiscopat de Mgr Fabien Zoël Decelles que l’Action catholique voit le jour dans le diocèse de Saint-Hyacinthe.

Un an après son arrivée à la tête du diocèse, le nouvel évêque crée les Vicariats forains qui sont en quelque sorte les ancêtres de nos régions pastorales actuelles. Mgr F.-Z. Decelles est également le fondateur de l’oeuvre des Vocations sacerdotales du diocèse de Saint-Hyacinthe destinée à venir en aide à de jeunes hommes qui se destinent au presbytérat. Le 16 mai 1937, dans une Circulaire au clergé du diocèse, il annonce la création de la Société d’histoire régionale de Saint-Hyacinthe. C’est également lui qui instaure la cause du Bienheureux Louis-Zéphirin Moreau le 19 décembre 1928.

Au cours de son épiscopat, il accueille deux évêques auxiliaires. Le 12 février 1932, il a la joie d’accueillir Mgr Joseph-Aldée Desmarais qui, le 20 juin 1939, devient l’évêque fondateur du diocèse d’Amos. Le 2 janvier 1940, il accueille Mgr Arthur Douville qui lui succèdera à la tête de l’Église de Saint-Hyacinthe.

Ayant été appelé à prendre la tête du diocèse de Saint-Hyacinthe le 14 mars 1924, Mgr F.-Z. Decelles, alors qu’il est encore en fonction, quitte notre monde dans la soirée du 27 novembre 1942. Mgr Arthur Douville, évêque coadjuteur avec droit de succession, lui succède immédiatement et devient ainsi le huitième évêque du diocèse de Saint-Hyacinthe.

(Extrait de « 150 ans de vie ecclésiale » sous la direction de Mgr Jean Marc Robillard, p.h., v.g., pp. 115-150).

« Évêque précédent  •  Évêque suivant »