Confirmation

Fortier_Micheline

Mme Micheline Fortier

C’est le sacrement de célébration de l’ouverture à l’Esprit-Saint agissant au cœur du monde, de l’Église et de chaque baptisé. C’est le moment de l’engagement au nom de notre foi. 

Dieu dit au confirmé: « Ne crains pas, j’ouvre ton cœur à l’Esprit-Saint de ton baptême, à sa force, à ses grâces, afin que tu puisses t’affirmer comme chrétien. »

Le confirmé dit à Dieu: « Oui, je veux poursuivre ma mission de baptisé et je m’engage à vivre en témoin du Christ. »

L’élément visible de la confirmation est de l’imposition des mains et l’onction de Saint-Chrême; le ministre est l’évêque ou un prêtre délégué par lui. 

confirmation-image-2

Jamais trop tard pour la confirmation… 

Il arrive pour différentes raisons que des personnes aient été baptisées dès la petite enfance mais que leur parcours dans la foi chrétienne ait été interrompu.

L’Église catholique les accueille, avec une très grande joie pour leur proposer ce qu’elle a de plus beau : la découverte et l’approfondissement de la relation avec le Dieu de Jésus Christ.

La durée de cette démarche est déterminée en fonction des catéchèses, du calendrier de confirmation de l’Évêque et varie d’une personne à l’autre.

confirmation-image-1Cette différence est tout à fait normale car la durée dépend des dispositions intérieures de la personne et de son rythme de découverte au cours des différentes catéchèses proposées ainsi que de  son cheminement personnel.

Après un certain temps de cheminement, et selon le calendrier, il sera devenu opportun de célébrer la confirmation, habituellement suivie, dans la même célébration, de la première des  communions si elle n’a pas déjà été célébrée. 

La personne nouvellement confirmée sera alors invitée à poursuivre sa croissance dans la foi en compagnie des autres personnes qui cheminent dans sa communauté chrétienne.

Un nombre important de demandes de confirmation d’adolescents et d’adultes provient de personnes à qui l’on demande d’être parrain ou marraine, ou encore à l’occasion de leur mariage en Église.

doc03145220160923115033_001Pour le parrainage

En ce qui concerne le parrainage, la confirmation est une exigence incontournable. Ce critère est tout à fait normal quand on pense au rôle que la marraine ou le parrain est appelé à remplir.

Rôle double de la marraine ou du parrain

  • au moment du baptême, les parrains deviennent parents spirituels de l’enfant. Ceci se manifeste symboliquement par le fait que les parrains prononcent la profession de foi de l’Église. Ils doivent donc être eux-mêmes en état de faire cette profession de foi. Or la confirmation est le geste qui, dans l’Église catholique, atteste de cet état.
  • après le baptême, les parrains portent la responsabilité, avec les parents, de la formation à la vie chrétienne de leur filleul. Cette responsabilité d’adulte doit donc être assumée par des « adultes dans la foi », ce qui est aussi exprimé rituellement par le fait d’être confirmé.

Voilà pourquoi la confirmation est une exigence incontournable au fait de pouvoir être parrain ou marraine.

Les solutions à envisager doivent permettre une démarche de confirmation pleine de sens et conduisant à assumer en toute authenticité la responsabilité de parrain ou de marraine.

Dans l’Église catholique, il y a un geste, un rite par lequel elle reconnaît que quelqu’un est adulte dans sa foi. Ce geste, c’est la confirmation.

Toute demande de confirmation d’une personne de 15 ans et plus doit être transmise au Service diocésain de catéchuménat.

Pour une démarche de confirmation, vous devez vous inscrire auprès de :

Région de Saint-Hyacinthe :

Sr Agathe brodeur, s.j.s.h.
450 773-9111 poste 110

Région de Granby :

Laurent Fontaine
450 375-1001

Région de Sorel-Tracy:

Diane Roch Lepage
450 742-3777 poste 28

Région Sud:

Richard Blanchet
450 293-5761

 

Responsable diocésain

Micheline Fortier
450-773-8583, poste 229
b-courriel